TRA LA MONDO

De par le monde..(Migri per piedoj / Voyager à pieds)

(la blogo kiu pli kaj pli esperantiĝas...)

21 juillet 2006

13 semaines

salve, buondi, giurno, ciao

voila un exemplaire des mots les plus usités ces dernieres semaines, on peut rajouter "e possibile ...?" "una carta telephonica ?" "carta de sentiero ?" , etc...

alors, vous pourrez le comprendre, je suis en italie et je ne parle pas la langue !

voila demain 3 mois que je serais partis de l'ariege, 22avril-22juillet.

retrospective:
j'ai quitté les bergers de la Vanoise le 22 juin, apres 10 jours en leur compagnie et celle des brebis, j' y ai passé de tres bonnes vacances.
la reprise ne fut pas top les 2 premiers jours en traversant les stations de ski de la plagne et cpgnie en pleine amenagememt estival.

j'ai traversé le Beaufortain, tres joli, et rejoins le " tour du mont blanc" pour le suivre en sens inverse pendant 10 jours, encore de joli paysages et de l'altitude comme j'aime.
globalement beau temps, quelques orages la nuit, des tres beaux orages sous la tente !

en fait je me suis rallongé par ce chemin pour "patienter" en attendant la venue de Marc (un ami de paris desormais installè a grenoble) pour 2 semaines de marche.

je suis donc passé durant quelques jours en suisse Romande, ou j'ai passé 2 jours et 2 nuits sur un chalet d'alpage en reconstruction, a aider contre le gite et le convert, sympas, et en bonus 100 CHF.

suis arrivé en italie vers le 4 juillet, à Courmayeur le 5. Là j'y ai trouvè une partie des cartes de rando necessaire, mais pas de cordonnier pour resemeller mes chaussures qui etaient à 1/3 limées.
ai repris la montagne direction Aoste sous du mauvais temps stable: bivouac et marche sous orage mais surtout passage de 2 torrents avec ponts effondrés et pieds bien dans l'eau !
ce jour là j'ai frappé aux portes, et c'est dans un bar hotel restau que je fut hebergé : seché, nourris et logé. Merci a l'auberge du col de Bard, en vallee d'Aosata.

arrivé finalement à Aoste, jolie ville, le samedi 8, j'y ai fais mes courses et passé une nuit (solution de secours pour passer une nuit sous tente en ville en dehors des camping à 10€ : l'air de stationnement des camping-car, et c'est pas mal !)
le dimanche 9 Marc m'a retrouvé vers 13h, cool, c'est parti pour 2 semaines de rando.
avant de quitter cette ville, un tour au Marché Paysan Bio ou l'on se ravitaille en charcuterie et fromage, et fruits.

pendant 2 semaines j'auraia parcouru La vallée d'Aoste, et ses merveilleuses charcuterie (on retiendra la Vaccetta notament) et fromages (peu couteux ). A retenir : les beaux Alpages.

on a longé vers l'Est la frontiere suisse, en s'eloignant des glaciers du Mont Blanc, en se rapprochant des glaciers du Monte Rosa.
la nous avonc bien profité de la montagne, des col à 2800m, des nuits à 2400m : du bonheur.
nous venterons sans retenue les "bivacco" italiens qui sont des chalets "tout confort" en accés libre : entre 9 et 24 lits, des tables, du gaz et des gamelles, et quelques vivres pour les "necessiteux", des fois un poele et du bois. Nous en avons fais 2, à 2700 et 2400m, dont l'in avec baignade en lac à 2600m : juste quelques brasses pour se raviver sous le soleil, on s'y est qund meme mis par 2 fois de suite ! eau froide.

nous quitterons progressivement les altitudes (avec regret) pour traverser les vallées des Walser dont la plus importante : le Gressoney.
Mesdames Messieurs, je vous l'annonce : il y a des allemands en Italie !
point historique rapide :
exilès chretiens allemands vers l'an 1300, ils trouvent refuges dans ces vallées encore vierge et s'y installent. Bilan : une vie pastorale encore tres repandue, un style architectural "typiquememt pittoresque" , une culture germanique "conservèe" et des habitants "typés" allemands.
sehr shòne !
par contre une tendance à garder la brume et le temps orageux, et peu de places à bivouac (du fait de peu de plats hors des vallées).

on a eu de la chance sur 2 points : echappé a la final de la world cup en bivouacant en pleine campagne, et echappé aux defilés du 14 juillet ! nous on a eu le droit aux feux d'artifices des orages alentours, encore une fois : sehr shòne !

et chemin faisant nous voila en Piémont, en chutte d'altitude (dur pour le morale) ou il est tres difficile de trouver ou dormir en dehors des vallées. cependant quasiment tout les alpages sont en activité, ça fais plaisir ! des brebis, quelques chevres, 1 ou 2 vaches; 1 cochon, des poules etc ... et des mirtilles autours !

nous voila rendu le 21 juillet, Marc m'a quitté pour rentrer en stop sur Grenoble, et moi je depense mes thunes sur l'internet innatendue : dans ces bled je ne trouve pas la carte de rando qui me manque pour continuer en piemont Nord et passer en Suisse, mais je trouve un cyber bar...

j'ai devant moi 2 jours de marche sans carte precise pour arriver à Domodossola (grande ville) ou je trouverais normalement ma future " Kompass n°89" !
l'avantage de ces petits bled peu touristique (Bannio, Anzino, Pontegrande) c'est que les epiceries pratiquent des prix de village, et je peux enfin remarquer qu'ici c'est moins cher qu'en france !
il me faudra en "profiter" avant mon arrivèe prochaine en Suisse ou les tarifs seront autres.

ici altitude 550m, domodossola 270m !!!!
"seul" interet : les fruits sauvages du genre framboises ( tres peu), myrtilles (plutot beaucoup) et murs (un joli bosquet).
du reste on achette des peches et des prunes a nos passages en ville.

pour les perpectives futures, voila des infos :
dans une petite semaine Arno (mon pote d'orleans) me rejoint pour voyager à pieds ensemble.
traversée de la suisse puis de l'Allemagne.
croiser mes parents 1 jours en suisse vers Luzern
continuer d'apprendre l'allemand (j'ai commencé à l'aide d'un petit livre).
acquerir un ane à mon arrivée en Germamie, je ne sais pas ou !

Bien, j'oublis surememt plein de trucs mais apres 6 semaines sans internet c'est long à resumer.

je vous salut toutes et tous,
gens connus d'avant, croisés en route et à recroiser plus tard ...

Maksim'

1 Commentaire(s):

At 22 juillet, 2006 18:40, Blogger tif écrit...

un ane... marre de trimballer le sac? ou envie de trimballer plus de barda?
Tif, 40kg sur mon velo... :)

 

Enregistrer un commentaire

<< Carnet de bord / Vojlibren